Projet Nanorisk : Mise au point de méthodes d'évaluation des effets nocifs sur la santé des nanoparticules manufacturées ingérées Imprimer Envoyer

Durée du projet

Date de début : 01/10/2010
Date de fin : 30/09/2014

Direction opérationnelle

Sécurité chimique de la chaîne alimentaire

Rôle du CODA-CERVA dans ce projet

Promoteur

PRESENTATION

j28a9 6Dans ce projet, des méthodes adaptées contribuant à l'évaluation des risques liés aux nanoparticules sont développées et évaluées.
Un point très important dans l'évaluation des risques est l'évaluation de l'exposition aux nanoparticules. Des méthodes de détection complémentaires seront développées pour la détection des nanoparticules dans des matrices complexes comme l'alimentation ou les fourrages. L'approche présentée dans ce projet repose sur un fractionnement progressif de la matrice en fonction de la taille, combiné à différentes méthodes de détection telles que la TEM, NTA et ICP-MS.

 

Pour l'évaluation de la toxicité orale des nanoparticules, les méthodes in vivo existantes sont évaluées et adaptées pour leur application aux nanoparticules. L'accent est mis sur les études toxico-cinétiques et sub-chroniques, où la présence de nanoparticules dans différents organes sera détectée pour mettre en lumière les organes cibles potentiels et les effets toxiques.
Des études de toxicité in vitro contribueront à une meilleure compréhension des effets toxicologiques spécifiques des nanoparticules, comme l'assimilation et le transport au travers des barrières, le stress oxydatif et l'inflammation.

j42a-2-foto5 cropp

 

Pour une bonne interprétation des résultats, les particules seront caractérisées sur différents points pour les propriétés physiques des nanoparticules essentielles à une évaluation des risques, à savoir leur taille, leur distribution de taille, leur état d'agrégation, leur forme, leur ‘surface area', leur morphologie de surface et leur structure.

INFORMATION GENERALE

- Promoteur

- Scientifique responsable de ce projet

  • Anne Brasseur (Environnement, santé et securité de la chaîne alimentaire)

- Partenaires internes

  • Jan Mast (Unité Microscopie électronique - Intéractions et surveillance)
  • Els Goossens (Unité Surveillance, orientation et soutien vétérinaire - Interactions et surveillance)
  • Stefan Roels (Unité Surveillance, orientation et soutien vétérinaire - Interactions et surveillance)
  • Jorina Geys (Unité Toxines et Substances naturelles - Sécurité chimique de la chaîne alimentaire)

- Partenaires externes

  • Schneider Yves-Jacques (UCLouvain. Institut des Sciences de la Vie)

- Source de financement

  • SPF santé publique, environnement et sécurité de la chaîne alimentaire