Imprimer Envoyer

Alternative aux antiobiotiques pour la lutte contre les MRSA


Dans d'autres projets, nous examinons les meilleures possibilités de lutte (projets MRSA IWT et MRSA-phages).

cochon  newsletter 150 x 200

Dans un premier temps, l'épidémiologie est étudiée au niveau de l'exploitation, puis les interactions germe-hôte. Il ressort d'ores et déjà de ces recherches en cours que les MRSA se propagent très rapidement et qu'ils ont donc tendance à devenir endémique.


Au niveau des solutions alternatives visant à endiguer la propagation du germe, nous examinons d'une part l'utilisation de désinfectants, et, de l'autre, l'utilisation de bactériophages, et de lysines dérivées de phages. Étant donné la contamination considérable dans les exploitations positives (tant au niveau des animaux que de l'environnement, en ce compris l'éleveur et sa famille), il sera difficile d'arriver à des exploitations négatives.


Une solution ne semble donc pas encore à portée de main et de nouvelles études s'avèrent nécessaires. Actuellement, les exploitations négatives doivent tenter de le rester et les éleveurs bovins, lors de l'introduction de nouveaux animaux, doivent veiller à ce que ceux-ci proviennent bel et bien d'une ferme négative pour les MRSA. L'efficacité des traitements alternatifs pour d'autres problèmes relatifs à la santé a également été étudiée.