Imprimer Envoyer

Influenza aviaire : prévention et surveillance dans l'union européenne

L'expérience des dernières grandes épidémies de HPAI de 2003 (H7N7) aux Pays-Bas, Belgique et Allemagne et de la circulation de HP5N1 en Europe a incité l'Union Européenne et les autorités nationales à mieux se préparer aux incursions de HPAIV et à investir davantage dans la prévention. Une biosécurité efficace et renforcée, l'établissement et la mise en œuvre des systèmes de surveillance, des outils de diagnostic pour la détection précoce des HPAIV et des mesures de restriction et de contrôle ont été établis afin de minimiser les risques d'introduction et de transmission des virus HPAI.

 

En Belgique, une surveillance clinique de nos élevages, comme système d'alerte précoce, complétée par une surveillance sérologique active a été mise en place. Chaque année et ce depuis 2003, le CODA-CERVA analyse plus de 8000 sérums de volailles afin d'exclure la circulation de virus influenza de sous-types H5 et H7. Conjointement à cette surveillance de nos élevages, une surveillance tant active que passive de l'avifaune sauvage a été mise en place et maintenue depuis 2005. Cette surveillance tant chez la volaille et dans la faune sauvage a été intensifiée fin 2014, suite aux foyers de HPH5N8 déclarés dans les pays limitrophes mais jusqu'à ce jour, aucun cas de HPH5N8 n'a été détecté en Belgique.